Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Le Blog Fellah Trade

  • Amélioration des stations de conditionnement des agrumes

    agrumes-maroc.jpg

    Le complexe horticole de l’Institut agronomique et vétérinaire (IAV) Hassan II a organisé, en début de cette semaine, une table ronde sur les leviers potentiels d’amélioration de la compétitivité des stations de conditionnement des agrumes.

    L’événement a été amorcé par l’Association des conditionneurs d’agrumes du Maroc (Ascam) pour dresser l’état des lieux du secteur et mettre en exergue ses freins et leviers de développement. Dans ce contexte, le président de l’Ascam , Khalid Bounajma, a mis le point sur les capacités mal exploitées des stations de conditionnement

    Au Maroc, les unités de conditionnement sont au nombre de 66 dont 24 dans le Souss. Elles disposent d’une capacité mensuelle totale de 199 800 tonnes. En dehors des mois de novembre à mars, avec des pics de mi-novembre au 10 janvier, cette capacité est cependant utilisée à peine à 50% et parfois bien moins. Ceci est expliqué par la saisonnalité de l’activité et le manque de main d’œuvre spécialisée dans la cueillette des agrumes. D’où cet indicateur : 45% de la marchandise livrée ne respectent pas les cahiers de charge de l’export.

    M. Bounajma ajoute que le développement des marchés africain et local, pourrait être le salut pour faire fonctionner ces établissements à plein régime. Mais encore faut-il que ces marchés potentiels soient mieux structurés et mieux encadrés.

    Par ailleurs, le manager a rappelé la désorganisation engendrée par la multitude d’intervenants et intermédiaires, au niveau du marché local. Il a expliqué ‘’Un processus qui cause beaucoup de gaspillage et une offre de produit de mauvaise qualité à un prix élevé. Ce qui bloque la consommation sans oublier un manque à gagner pour les producteurs’’. En effet, l’amélioration du marché interne, tant en valeur qu’en qualité des produits, passe par les stations de conditionnement. ‘’La vente directe aux grandes et moyennes surfaces de distribution, à travers les stations de conditionnement, va permettre un respect de la chaine de froid’’, ajoute-t-il.

    Dans ce contexte, Bilal Benamour, consultant dans la supplychain, a mis en exergue l’amélioration de l’emballage qui peut être un levier de performance pour les entreprises sur le marché interne. Mais pour que le packaging se développe sur le marché local, encore faut-il que des encouragements soient mises en place à ce niveau.

    Selon M.Bounajma, la subvention devrait être de 30%. L’établissement d’un cahier de charges pour la gestion de la relation conditionneur/grandes et moyennes surfaces s’avère aussi nécessaire, sans oublier un contrôle de la qualité via un organisme privé.

     

    Source : www.agrimaroc.ma

  • 10 ème édition des Trophées de la filière fruits et légumes à Agadir

    fruitsetlegumesmaroc.jpg

    Les Trophées de la filière des fruits et légumes (Trofel), prévus  le 10 janvier 2019, célébreront  leur 10e anniversaire à Agadir.

    Placé sous le thème « TROFEL, 10 ans au service du secteur agricole marocain et africain« , cette édition constitue une occasion pour mettre en valeur les efforts consentis en faveur de la promotion de l’activité agricole en tant que secteur vital dans le tissu économique.

    L’invité d’honneur de cette 10e  édition,  est l’Instance arabe de l’investissement et du développement agricole, connaîtra la participation d’opérateurs du secteur agricole issus de plusieurs pays arabes, africains, européens et asiatiques, dont le Burkina Faso, le Sénégal, la Russie, le Portugal, l’Inde, les Emirats arabes unis, la Jordanie et l’Italie.

    Cette manifestation annuelle constitue également une occasion pour mettre en avant le développement que connait le secteur agricole, notamment dans la filière des fruits et légumes au niveau de la région Souss-Massa, à travers l’organisation de visites de terrain à plusieurs sites de production et stations de conditionnement et de valorisation des produits agricoles, outre des rencontres B2B entre les investisseurs du secteur.

    Cette manifestation, qui met en valeur les performances de ce secteur qui contribue grandement aux exportations agricoles globales du Maroc, récompensera les meilleurs producteurs dans les filières des légumes, fruits rouges, les agrumes, l’olive en plus d’un prix consacré aux meilleurs établissements de production.

     

    Source : www.agrimaroc.ma

  • 1ère édition de la formation certifiante BLUEBERRIES MOROCCO à Agadir

    blueberries-morocco.jpeg

    Green Smile organise la 1ère édition de la formation certifiante BLUEBERRIES MOROCCO à Agadir.

    Afin de répondre au besoin des producteurs de myrtilles, Green Smile organise la première édition de la formation BLUEBERRIES MOROCCO, du 12 au 14 décembre 2018 à Agadir, en partenariat avec la fédération INTERPROBERRIES Maroc.

    Après les formations sur la tomate en hors sol, le cabinet de formation s’intéresse cette fois-ci à la culture de myrtilles en organisant une formation certifiante sous le thème «Myrtilles, maîtrise technique : Physiologie & Systèmes de production ».

    La formation s’adresse aux producteurs de myrtilles, aux encadrants techniques, aux directeurs de production, aux responsables techniques d’exploitations, aux technico-commerciaux ainsi qu’aux agriculteurs souhaitant diversifier leurs cultures et s’intéressant à cette spéculation prometteuse.

    Elle a pour objectif de permettre aux producteurs d’atteindre un bon niveau de performance technique sur la culture de myrtilles en plein champ ou en hors-sol.

    Des spécialistes de renommée mondiale assureront cette formation. Notamment, le professeur Bernadine Strik, qui est une autorité mondiale en matière de consultance sur la myrtille et Monsieur Mariusz Podewski qui est également consultant spécialiste des cultures de myrtilles et fruits rouges en substrat, et qui est en poste auprès de l’agence néerlandaise Delphy.

    L’événement abordera des thématiques relevant de la physiologie, la nutrition, les systèmes de production, les problèmes liés à la production, les stratégies d’irrigation en hors sol, ainsi que les effets de l’irrigation et de la fertilisation, la réaction du substrat et le contrôle du climat pour chaque stade de croissance de la plante.

    La formation sera transmise en langue anglaise. La traduction simultanée sera fournie avec des interprètes de conférence professionnels (CATÉGORIE A) agréés par l’AIIC (Association Internationale des Interprètes de Conférence).

    Cette première édition se déroulera sur deux jours et demi:  deux jours en salle et une demi journée sur le terrain.

    Source : www.agrimaroc.ma